Archives pour la catégorie Comprendre les colères

Comprendre les crises

Comme vous êtes de plus en plus nombreuses à m’envoyer des messages de « remerciement » sur instagram , à me dire que « ça marche vraiment » ….et qu’à la maison on se répète encore régulièrement que c’est tellement mieux depuis qu’Isabelle (Filliozat) est rentrée dans notre vie… j’ai encore plus envie de partager avec vous ses bons « tuyaux » 🙂

 

Ici Lino ne dit pas 1 mot, ce n’est donc pas toujours évident de comprendre ce qu’il veut …et ce qu’il ne veut pas! Et je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je n’aime pas du tout le voir crier (ou pleurer) sans savoir pourquoi. Non seulement parce que je n’aime pas le voir triste mais aussi parce que ça m’éneeeeeerve !! Alors quand j’ai lû qu’il existait des moyens de comprendre ses crises afin d’éviter les prochaines: j’ai tout de suite voulu mettre en pratique …Et sincèrement; la vie est devenue beaucoup plus apaisée à la maison (pour tout le monde!).

Selon Isabelle Filliozat; il existe plusieurs facteurs de crise/ colère  :

  • lorsque le bébé a besoin de câlins/ d’attention.

Le travail, l’entretien de la maison, la cuisine ….nos obligations quotidiennes prennent facilement le dessus. A tel point qu’il nous est parfois difficile de prendre du temps seule à seule avec bébé. Selon Isabelle Filliozat, agir en prévention et donner au moins 10 minutes par jour à bébé est nécessaire pour remplir son « réservoir d’amour ». Il est alors important d’être entièrement disponible pour bébé, sans téléphone ni autre écran pour nous distraire . Lorsqu’on ne peut pas répondre à la demande d’attention de l’enfant dés qu’il nous le demande, elle conseille alors de se mettre à sa hauteur et de lui expliquer en le regardant dans les yeux… puis prendre le temps de répondre  à son besoin dés que l’on peut.

img_0136

Ici dés que Lino est en manque de câlin ou d’attention de notre part; il va faire une « bêtise » en nous regardant. Celle qu’il affectionne tout particulièrement c’est mettre en route le lave vaisselle (alors qu’il sait que c’est interdit) … Alors maintenant quand je ne peux pas m’occuper de lui de suite ( souvent quand je suis en train de faire la vaisselle) et qu’il me regarde avant d’appuyer sur le bouton, je m’accroupis pour lui demander d’aller préparer un petit plat pour ses « doudous », il est alors occupé le temps que je termine la vaisselle …et je peux le rejoindre pour lui faire des câlins dés que j’ai terminé 🙂

img_9694

  • lorsque le bébé s’ennuie .

S’il n’a rien à faire, si son cerveau n’est pas occupé …il va vouloir faire des choses pour susciter notre réaction …et bim: c’est la bêtise assurée 🙂 Pour éviter de s’énerver et que ça tourne au drame, il vaut mieux donc là aussi anticiper et lui donner une tache à accomplir.

Vous me répétez souvent que Lino est très calme, patient et appliqué lorsque vous le voyez cuisiner avec nous dans mes stories sur instagram, mais vous devriez essayer, les bébés sont vite fier d’avoir une tâche à accomplir et ils nous surprennent souvent 🙂 . Pour celles qui ont loupé mon article sur la réalisation de la tour montessori, vous pouvez aller jeter un oeil sur ma vidéo sur youtube en cliquant ici  . C’est vraiment simple à réaliser et nous l’utilisons plusieurs fois par jour : c’est vraiment une révélation pour nous …je ne sais plus comment nous faisions sans elle 😉 !

img_0284

Avant à la maison, on essayé de faire le maximum de taches pendant que Lino dormait mais en fait on s’est aperçu qu’il adore participer avec nous aux taches quotidiennes (je ne vous parle même pas du ménage car vous savez déjà qu’il est addict à l’éponge et au balais depuis sa naissance) . Du coup, on profite maintenant de ses siestes pour se reposer, lire …boire un petit café tranquille 😉 et nous reprenons nos tâches tous ensemble dés son réveil (bricolage, jardinage …); il suffit juste à chaque fois de lui donner une mission à sa portée 🙂

img_0399

img_0348

  • lorsque le bébé a trop de stimulations

Elle donne comme exemple le supermarché (comme je vous l’expliquais lors d’un précédent article) à cause des stimulations des néons, du bruit, des produits, des gens …ou à la maison lorsqu’ils passent de trop longs moments devant les écrans par ex mais aussi lorsqu’on essaie de trop les stimuler par des « jeux » qui leur demandent beaucoup de concentration.

Je crois qu’il faut surtout essayer d’analyser son bébé car chacun est différent. Lino par exemple est très excité dés qu’il reste quelques minutes devant la TV. Nous avions essayé de lui montrer des comptines à gestes il y a quelques temps, mais nous nous sommes vite rendu compte que ce n’était vraiment pas une bonne idée: même s’il avait l’air content sur le moment et qu’il chantait et dansait en regardant l’écran … il devenait complètement accroc à la TV et nous faisait des crises toute la journée pour qu’on lui allume … et le soir il faisait des bons dans son lit!!! …Heureusement le sevrage a été très rapide et maintenant il nous demande de lui lire des livres qui ont l’air de beaucoup plus le calmer!

  • lorsque le bébé est malade (ou va être malade), a faim, soif, trop chaud, pipi/caca …ou tout autre besoin physiologique qui augmente ses hormones de stress et qui se transforme ensuite en crise.

Surtout ne pas râter le train du sommeil!! Je consacrerai un article sur le sommeil mais ici nous nous sommes aperçu qu’il ne faut pas jouer avec le feu: quand c’est l’heure (il se touche le visage, baille …), c’est l’heure … si on tarde trop à le mettre au lit, l’endormissement est souvent fastidieux! Alors certains jours, lorsque nous rentrons un peu tard et que le repas de midi n’est pas prêt: nous le faisons manger avant nous quelque chose qui se prépare vite et je vais vite le mettre au lit! Sinon il met beaucoup plus de temps à s’endormir et sa sieste est en plus souvent beaucoup plus courte!! (nous en avons encore fait les frais ce week end!).

  • lorsqu’il y a des tensions dans la maison. 

On ne fait pas toujours attention mais Isabelle Filliozat rappelle que nos bébés sont de vraies éponges et que si l’ambiance à la maison n’est pas sereine, si on se dispute entre adultes, eux même vont être stressés et ils évacueront leur stress par des crises.

Et comme en vrai, dans la vraie vie, toutes les crises ne peuvent pas être évitées, anticipées, je reviens vite ici pour vous expliquer l’attitude à avoir dans ces cas là 🙂

 

Publicités