Archives pour la catégorie formation montessori 3 – 6 ans vie pratique

Ma formation Montessori 3-6 ans (vie pratique)

Comme vous avez pu le voir dans mes (nombreuses) instastories, j’ai suivi samedi ma première formation au centre de formation Montessori de Sylvie et Noémie Desclaibes à Bordeaux Gradignan.

J’ai volontairement choisi de débuter par la formation 3 – 6 ans pour pouvoir m’en servir de suite au quotidien avec Lino et cette première journée de formation m’a déjà appris de nombreuses choses que j’ai envie de mettre en pratique tout de suite.

Je m’excuse par avance, mais j’ai tellement de chose à vous raconter suite à cette formation, que je vais peut être vous paraitre un peu brouillon, si je ne suis pas assez explicite, n’hésitez pas à me poser vos questions ici ou sur ig.

J’aimerai d’abord faire un point sur le terme « Montessori », j’ai appris samedi que Maria Montessori n’avais pas déposé son nom … TOUT le monde a donc le droit de l’utiliser, de l’apposer sur un titre de livre, sur un jouet … dans le but de vendre (parfois)! Mais avant d’acheter un article à votre enfant, je vous conseille d’aller un peu plus loin et de voir s’il respecte bien toutes les caractéristiques auxquelles Maria Montessori fait référence dans ses écrits, c’est à dire de faire « travailler » une seule notion à la fois, exercer un seul sens à la fois, c’est pourquoi il est important que le matériel soit vraiment bien réfléchi: qu’il soit d’une seule couleur par exemple (sauf quand on veut faire travailler les couleurs, mais dans ce cas on ne fait travailler rien d’autre à l’enfant) (par ex: les activités nature et découvertes estampillées montessori respecte très rarement ce principe …).

En octobre, je suivrai les autres modules de cette formation chez « apprendre montessori » que j’ai trouvé carrément géniale … et il me tarde déjà! A savoir:

  • vie sensorielle
  • mathématiques
  • développement du vocabulaire et apprentissage de la lecture, début de la grammaire sensorielle
  • culture : géographie, sciences, botanique, zoologie

… Je vous ferai bien sur un retour sur tout ça!

Je teins aussi à rajouter que malheureusement toutes les écoles « Montessori » ne se valent pas (j’ai eu quelques retours de mamans déçues par celles testées par leur(s) enfant(s)). En effet, le matériel utilisé ne suffit pas pour dire que cette pédagogie est « bien » appliquée. Instruire selon les préceptes de Maria Montessori, c’est aussi et surtout suivre une éducation positive. Je ne sais pas si vous vous souvenez mais lorsque Lino était tout petit, je vous parlais souvent d’Isabelle Filliozat , celle qui m’a beaucoup aidé les premiers mois de Lino… Et j’ai adoré que l’éducatrice d’hier en face référence! En effet,  le cerveau d’un enfant ne comprend pas la négation … il est donc important pour nous, adulte, de lui parler dans des mots qu’il comprenne: si vous souhaitez qu’il fasse quelque chose pensez à lui parler « positivement ». Par exemple : au lieu de dire : « ne traverse pas la route » , dites lui: « reste sur le trottoir » … vous verrez : c’est MAGIQUE! (si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à aller (re)lire un article que je vous avais écrit il y a déjà quelques temps : ici ou ici entre autre.

La présentation de l’activité à l’enfant est très importante: l’adulte doit être un guide pour l’enfant: l’enfant va vouloir refaire comme la personne qui lui présente l’activité. Il est donc important de ne pas louper cette étape. Pour cela, il faut s’installer à la même hauteur que l’enfant, de son côté dominant (à gauche pour les gauchers, à droite pour les droitiers) et lui montrer l’activité SANS parler pour ne pas perturber l’observation de l’enfant. Avant chaque présentation de plateau, il est donc important de montrer à l’enfant comment faire la « pince » avec les 3 doigts et de lui décomposer l’activité jusqu’au bout …sauf s’il demande d’intervenir avant la fin (ce qui arrive souvent lorsque l’activité est un peu trop longue pour lui). A  la fin de cette présentation, lorsque l’enfant a réalisé lui même l’activité, il est important de lui répéter une phrase du style:  » tu pourras revenir faire cette activité autant de fois que tu le voudras ».

IMG_9542IMG_9532

Maria Montessori à son époque, s’était déjà aperçue que faire travailler les mains permettait au cerveau d’enregistrer (plus facilement) … de nos jours les neurosciences ont confirmé tout ça. C’est pourquoi en pédagogie Montessori, il y a beaucoup de manipulations, d’activités présentées sur des plateaux à manipuler avec les doigts. Ces manipulations ayant toujours un but majeur pour les petits: la motricité fine, la fameuse pince à 3 doigts qui va ensuite permettre à l’enfant de tenir correctement son stylo et les prémices de l’écriture en faisant par exemple faire des 0 lors du nettoyage de la table ou d’un miroir 😉 .

IMG_9544

Dans les classes Montessori, j’ai appris qu’il y avait des activités de « délestage », c’est à dire des activités qui permettent à l’enfant de souffler. Lorsqu’il va en avoir assez de travailler sur une activité il va pouvoir de lui même choisir d’aller soit dans le coin lecture soit à la « ferme Montessori » par exemple : une petite ferme en bois dans laquelle se trouvent de jolis petits animaux.

IMG_9533

Je me suis aussi posée la question de l’intérêt de laisser tous les plateaux à disposition des enfants même lorsqu’ils sont acquis depuis longtemps … certains me paraissant très « facile » pour Lino… mais les laisser à leur disposition est en fait très important car ça va lui permettre d’y retourner lorsqu’il en a avis. C’est également une sorte de « délestage » pour l’enfant, il va aimer aller vers un plateau qu’il trouve « facile » après s’être concentré sur une activité plus difficile … ça lui permet de souffler mais aussi de reprendre confiance en soi .

IMG_9534

Je m’aperçois que j’ai appris des tas et des tas de choses super intéressantes dans cette première journée de formation dédiée à la vie pratique. Difficile de m’arrêter là! J’essaierai de vous montrer et de vous parler au mieux de notre pratique au quotidien, mais j’encourage chacune d’entre vous à assister à ces formations (qui sont données un peu partout en France par ce centre de formation: vous avez la liste ici) et qui sont tout a fait accessibles financièrement (pensez déjà à votre cadeau de noel 😉 ) … Elles peuvent même être prises en charge par votre employeur ou pôle emploi! Me tarde déjà d’avoir des retours d’autres mamans ayant suivi à leur tour ces formations super enrichissantes!

J’ai envie de terminer mon article en citant Maria Montessori, pour dire à tous les anti-Montessori, à tous ceux qui pensent que choisir cette pédagogie, cette façon de vivre revient à faire de notre enfant, un enfant roi, sans règle ni consigne cela est totalement faux. Maria Montessori disait d’ailleurs:  » Il ne s’agit pas d’abandonner l’enfant à lui-même pour qu’il fasse ce qu’il veut mais de lui préparer un milieu où il puisse agir librement » … lui laisser des choix dans un cadre préparé, c’est dans cette idée là que nous avons décidé de faire grandir Lino.

PS: je ne peux vous quitter en revenant sur l’importance de l’ordre pour l’enfant. Il a besoin que chaque chose ait une place et qu’il y ait une place pour chaque chose. Je vous avoue sincèrement que je suis loin d’être un exemple en la matière, j’ai la fâcheuse manie de faire trainer les choses … ce qui jusqu’alors m’amenait à être un peu laxiste aussi vis à vis de Lino. Je m’explique : son espace activités est très bien structuré; chaque activité à sa place et il sait où aller lorsqu’il veut s’en servir. En revanche, il avait tendant à laisser des choses par terre lorsqu’il avait fini de s’en servir … et samedi, lors de cette formation j’ai eu un déclic: le laisser faire en ce sens, n’était en aucun l’aider à se sentir bien. C’est tellement plus agréable de vivre dans une maison rangée,non? Pour nos enfants c’est la même chose: ils grandiront de façon plus harmonieuse si nous leur apprenons dès le plus jeune âge à ranger ce qu’ils ont terminé d’utiliser avant de passer à autre chose … Et je vous assure que ce n’est pas si difficile de ça: à la maison il a suffit d’une demie journée pour faire comprendre tout ça à Lino, tout simplement en ne cédant pas: en lui disant gentiment que tant qu’il n’aurait pas rangé l’activité précédente, on ne passerait pas à la suivante … et à lui faire remarquer que chaque fois qu’il cherche quelque chose alors qu’elle n’a pas été remise à sa place précédemment est non seulement une perte de temps mais qu’en plus c’est de l’énervement pour rien 😉

PS2 ( promis après j’arrête!) : pour ce premier module « vie pratique », aucun matériel « Montessori » n’est à acheter. Tous les plateaux peuvent être fabriqué par soi même et avec un minimum de matériel (il parait que le magasin Atack est une mine 😉 ).

(… si vous voulez aller plus loin; je vous conseille d’aller visiter le blog de Sylvie Desclaibes (lien ici) … mais attention : vous « choperez » à coup sur vous aussi le virus Montessori !!

Publicités