Archives pour la catégorie alimentation

Top départ vers le batch cooking

Même si on adore cuisiner, la même question revient tous les jours à la maison : « qu’est ce qu’on va manger? »

J’avoue qu’en décidant d’arrêter de consommer tout produit industriel, on ne s’est pas facilités la tâche puisqu’il faut maintenant prévoir aussi le petit déjeuner! Et depuis que notre robot Monsieur Cuisine est tombé en panne (il y a 2 mois déjà!), j’ai arrêté de faire des brioches et autres pains : je galère trop avec la levure!

Bref, ça fait un moment que l’idée et l’envie me trottent dans la tête, alors j’ai décidé de me lancer dans ce fameux « batchcooking » dont on entend parler un peu partout depuis pas mal de temps déjà!

J’imagine que les premières fois vont me demander pas mal de temps et d’organisation mais j’ai décidé de partager avec vous toutes les étapes de cette nouvelle organisation afin de ne rien vous cacher, de rien oublier … et de vous dire étape par étape ce que j’aime et ce que je trouve plus compliqué avec ce genre d’organisation.

Il faut déjà savoir que nous sommes 3 à manger midi et soir à la maison du dimanche au mercredi inclus (le reste de la semaine je ne suis qu’avec Lino). Les menus et surtout les proportions que je partagerai seront donc à adapter en fonction de votre petite famille et de vos habitudes. De mon côté, je dois donc prévoir :

  • 7 petits déjeuner
  • 7 déjeuners
  • 7 diners

… je ne prépare pas de gouter car Lino n’en est pas vraiment fan et que les rare fois où il m’en demande, je fais avec des restes du petit déjeuner.

A noter aussi que chez nous, nous ne mangeons pas de dessert à chaque repas. C’est une habitude afin d’éviter de consommer trop de sucre (je parle là, aussi bien du sucre rajouté mais également du sucre des fruits que je préfère consommer soit en dehors des repas soit cuits). Petit rappel, j’ai fait des études de naturopathie, j’ai exercé quelques années, j’essaie donc d’appliquer ce que j’ai appris afin de faire en sorte que « notre aliment soit ton seul médicament ».

De la même façon, nous essayons de manger aussi une salade de crudité par repas. Je ne vais pas préparer à l’avance les salades car les légumes perdent des vitamines pendant la conservation. Je vais donc faire au jour le jour : en ce moment nous avons beaucoup de pois gourmands et nous préférons les manger crus … ils seront donc parfait pour faire office de crudités, tout comme notre roquette du jardin, nos jeunes pousses et nos salades à couper.

Bref, je fais donc un batchcooking essentiellement pour le plat principal! Pour les petits dej (et éventuellement les gouters), j’ai pris l’habitude de les préparer à l’avance mais pour les 2 ou 3 jours suivants : on alterne entre crêpes, gauffres, cake, …)/

Je veux aussi mettre en place un batchcooking qui respecte les engagements que nous avons décidé de prendre : éviter tous produits provenant d’au delà de l’Europe et utiliser au maximum les légumes de notre potager. Si vous n’avez pas la chance d’avoir des légumes du jardin, ceux que je proposerai seront ceux facilement trouvables chez votre maraicher puisqu’ils seront de saison.

Je trouve souvent les menus de batchcooking que je vois sur insta monotones … c’est normal : c’est plus rapide de cuisiner avec un nombre d’aliments réduits. Mais je vais essayer de ne pas tomber dans cette monotonie sinon on va vite se lasser de ce genre d’organisation.

P1080889

Cette semaine par exemple, on a ramassé beaucoup de courgettes et de pommes de terre.  J’ai donc décidé de faire pas mal de recettes en les prenant comme base … Si on en mange à tous les repas pendant toute une semaine, je sens qu’on va vite en faire une overdose! Je pense donc que chaque fois que je le pourrais, je congèlerais 2 ou 3 plats ce qui me permettra de mixer un peu les saveurs la semaine suivante.

J’ai commencé en cours de semaine, je n’avais pas beaucoup de temps devant moi … et des copains venaient manger le soir même … bref, ce n’était peut être pas le meilleur moment pour se lancer dans ce genre  d’aventure mais j’avais envie d’essayer … alors je me suis lancée!

J’ai donc préparé :

  • 1 gratin (ou hachis?) de pomme de terre / courgette / chèvre
  • des boulettes (pommes dauphine) de pomme de terre aux graines
  • des croquettes de pomme de terre et chèvre
  • chips d’épluchures (bio)
  • clafoutis courgettes / chèvre frais

(et même un purin d’oignon parfait comme fertilisant pour votre potager!).

C’était chouette, ça m’a permis de faire une base de 3 repas (voire 4 si on a des restes).

J’ai eu besoin de:

  • 1 kilo de pommes de terre
  • 4 courgettes
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • herbes aromatiques
  • 250 g de chèvre frais
  • 1 petite boite de tomates en boites
  • anchois en bocal
  • câpres
  • chapelure

P1080880

Niveau organisation :

  • j’ai épluché les pommes de terres (bio) en prenant soin de les laver avant.
  • j’ai mis les épluchures à tremper dans de l’eau froide et j’ai mis les pommes de terre à cuire à la vapeur (vous pouvez également les faire cuire dans de l’eau bouillante) pendant 25 minutes.
  • j’ai épluché les oignons ( j’ai mis les épluchures dans une bouteille que j’ai rempli d’eau froide et que j’ai laissé macéré 24h pour faire le fertilisant), je les ai émincé et je les ai fait revenir en rajoutant l’ail écrasé.
  • pendant ce temps j’ai épluché les courgettes (en réservant les épluchures dans l’eau froide), et je l’ai coupé en petits cubes que j’ai rajouté à mon mélange ail/oignon et j’ai laissé cuire tout ça à couvert à tout petit feu.

(la prochaine fois, pour gagner du temps, je pense que je mettrai aussi les courgettes et les oignons dans le cuit vapeur … je l’ai fait pour le clafoutis mais j’y ai pensé trop tard!).

Pendant ce temps, j’ai pu préparer mes fond de tarte (je vous ai déjà partagé ma recette ici) . Je multiplie maintenant les quantités par 4 ce qui me permet d’avoir 4 fonds de tarte : 2 pour la semaine et 2 que je congèle pour la semaine suivante.

Cette semaine, j’ai décidé de faire une quiche courgette/ chèvre et une pizza anchois/câpres.

  • quiche courgette :

2 oeufs, 1 briquette de crème d’amande (de riz, … ou de crème fraîche), 4 cuillères à soupe de la préparation à base de courgettes, 3 cuillères à soupe de chèvre frais.

j’ai mis tout ça sur un fond de tarte et j’ai lancé la cuisson (180 degrés 40 minutes)

  • pizza :

J’ai coupé les tomates en petit cube sur le fond de tarte, j’ai parsemé du paprika, mis quelques filets d’anchois, quelques câpres et hop au four (en même temps que la quiche) 20 minutes à 180 degrés.

Pendant la cuisson, j’ai mixé (séparément) les pommes de terre et les courgettes:

P1080884

  • 1 gratin (ou hachis?) de pomme de terre / courgette / chèvre:

Dans un plat à gratin j’ai mis une couche d’écrasé de pommes de terre, une couche de chèvre frais, une couche de courgette et j’ai terminé par une couche de chapelure.

Tout étant cuit, on peut soit décider de faire cuire dès que le four est dispo ou attendre le jour de la dégustation pour ne pas avoir à le cuire un jour et à le réchauffer un autre jour.

P1080882

  • des boulettes (pommes dauphine) de pomme de terre aux graines

j’ai mélangé à 50% l’écrasé de pomme de terre et celui de courgettes, j’ai rajouté des herbes hachées et j’ai formé des boulettes.

Là aussi: tout étant cuit, on peut soit décider de faire cuire dès que le four est dispo ou attendre le jour de la dégustation pour ne pas avoir à le cuire un jour et à le réchauffer un autre jour.

  • des croquettes de pomme de terre et chèvre

J’ai mélangé l’écrasé de pomme de terre avec du chèvre frais et des herbes, j’ai formé des galettes  …

Là aussi: tout étant cuit, on peut soit décider de faire cuire dès que le four est dispo ou attendre le jour de la dégustation pour ne pas avoir à le cuire un jour et à le réchauffer un autre jour.

  • chips d’épluchures (bio)

recette ici

Les épluchures peuvent être conservé dans de l’eau froide au frigo mais il ne faut pas les garder trop longtemps sinon elles noircissent : je pense que dans l’idéal il faut les manger au plus tard le lendemain.

  • clafoutis courgettes / chèvre frais

J’ai cuit à la vapeur l’oignon et les courgettes épluchées (j’ai bien sur conservé les épluchures pour les chips 😉 !).

Pendant ce temps j’ai mélangé : 2 oeufs, 150g de chèvre frais, herbes aromatiques, 150 ml de lait et 50 grammes de farine.

Une fois les courgettes cuites je les ai déposé sur un plat à manqué et j’ai recouvert du mélange au chèvre.

j’ai enfourné pendant 40 minutes à 180 degrés. (en même temps, j’ai fait cuire mes 2 cakes pour les prochains petit dej).

Cette première petite expérience m’a donné envie de recommencer en en faisant encore plus.

Je vous tiens au courant de la prochaine étape… et n’hésitez pas à me faire part de votre propre expérience en la matière!

Idée recette : rillettes de sardines (en boite)

P1070004

J’ai partagé sur insta (ici) il y a déjà quelques semaines , ma recette de rillettes maison aux sardines hyper rapide!

J’avais l’habitude de la faire pour l’apéro quand des copains arrivent à l’improviste et puis avec le confinement, on a décidé de vider tous les placards avant d’aller faire des courses! Ce qui fait qu’on a mangé pas mal de sardines en boite et maquereaux!

Pour changer un peu, j’ai décidé de faire mes rillettes pour accompagner notre repas et c’était parfait aussi! On les avaient tartiné sur du pain fait maison et accompagnées du salade du jardin : bref c’était le paradis pour nous!

Je vous partage ma recette on ne peut plus simple :

  • 1 yaourt maison (ou du commerce)
  • 1 ou 2 boites de sardines en fonction de la texture du yaourt (si trop liquide, c’est mieux de mettre 2 boites).
  • herbes aromatiques à souhait et selon votre goût
  • poivre
  • herbamare

Après avoir retiré les arêtes des sardines, il suffit de mixer tous les ingrédients ensemble puis de réserver au frigo (si vous avez la possibilité : ça permettra à la rillette d’être un peu plus ferme).

P1070006

J’avoue que je n’utilise jamais de sel. Je n’aime pas le gout : j’ai été habitué comme ça et je trouve que c’est mieux pour la santé, du coup je fais la même chose avec Lino: il se régale avec les aliments au naturel.

Pour cette recette, en complément des herbes fraiches, j’ai eu envie de mettre quelques pincées d’Herbamare . 

P1060996

Voici comme le décrit la marque: véritable sel aux légumes et herbes aromatiques issu de procédés de fabrication entièrement naturels. Herbamare® Original remplace à merveille le sel de table conventionnel. Excellent comme assaisonnement pour raviver vos recettes ou à chacun de vos repas pour saler vos mets sainement!

Dans mon souci de savoir la provenance des aliments que nous mangeons, j’ai contacté la marque afin de connaître la provenance de chacun des composants d’Herbamare. Je vous partage leur réponse:

Sel : Salins du midi Aigues-Mortes

Céleri : FR (Alsace) + DE

Poireau : Haut-Rhin, Bas-Rhin, (FR), Stuttgart, Fribourg, Francfort, Offenburg (DE)

Cresson : Francfort (DE), sud de Bâle (CH), Autriche

Oignon : Stuttgart et Francfort (DE)

Ciboulette : Haut-Rhin, Bas-Rhin (FR), Francfort (DE)

Persil : Francfort (DE), Autriche

Livèche : Haut-Rhin (FR), Fribourg, Francfort (DE)

Ail : Haut-Rhin

Basilic : Haut-Rhin (FR), Fribourg (DE)

Marjolaine : Die (FR), Francfort (DE)

Romarin : Die (FR)

Thym : Die (FR) , Francfort (DE)

Algue marine Kelp : Chili

 

… Mise à part l’algue marine du chili, c’est parfait non?

Et vous? vous faites attention à la composition des produits que vous utilisez?

biscuits aux céréales (salés ou sucrés)

P1070500

Ca fait plusieurs semaines que je vous montre nos biscuits aux céréales qui nous ont dépanné bien des fois pour le gouter! Ils sont fait en 5 minutes et sont super bons surtout depuis mes derniers ajustements, c’est pourquoi je viens enfin vous donner ma recette aujourd’hui! Je suis certaine qu’ils vont vous plaire à vous aussi 🙂

D’ailleurs ils nous ont tellement plus à nous que j’ai décidé de les décliner en version salée … et nous les avons tous mangé à l’apéro (je sais donc ce qu’il me reste à faire demain 😉 ).

Voici la recette pour les galettes aux céréales :

  • 70g de muesli
  • 70g d’une autre céréale ou d’un autre mélange (j’ai testé avec des corn flakes, du quinoa soufflé, des flocons d’avoine et ça marche avec tout! d’ailleurs si vous n’avez que du muesli ou que des flocons, vous pouvez en mettre 140g).
  • 70g de farine (j’utilise en ce moment de la T110 mais ça fonctionne avec n’importe laquelle)
  • 30g d’huile végétale
  • 35g de sucre
  • 25g de chocolat en poudre (si vous n’en avez pas, ce n’est pas grave mais il faudra mettre un peu plus de sucre je pense)
  • 1 yaourt (ou 1 oeuf : j’avais l’habitude de les faire avec l’oeuf mais comme nous n’en avons plus je l’ai remplacé par le yaourt et je trouve que c’est meilleur)

Mélanger le tout (au robot ou dans un saladier) jusqu’a obtention d’un « pâte » homogène.

Faire des tas à l’aide d’une cuillère à soupe et les aplatir.

mettre à cuire  dans un four préchauffé à 180 degrés pendant 12 à 15 minutes.

P1070503

Pour la version salée, j’ai gardé la même base:

  • 140g de flocons de céréales (avoine ou autre)
  • 70g de farine
  • graines (de tournesol, de lin, de sésame …. ce que vous avez)
  • sel (poivre)
  • 40g de gruyère râpé (parmesan ou autre fromage)
  • 1 yaourt

P1070506

et suivez la même recette que la sucrée … laissez refroidir … et déguster!

P1070508

Chips zéro déchet

P1060823

S’il y a bien une recette qui peut se vanter d’être zéro déchet, c’est bien celle là.

Pour la réaliser, il ne faudra que des épluchures de légumes !!

Pomme de terre bien sûr, mais aussi carottes, courgettes, betterave … je pense que vous pouvez tester avec tous les légumes qui vous font envie!

A la maison, on a testé avec des pommes de terre mais il nous tarde de le faire avec d’autres légumes!

Voici la recette hyper simple:

  • mélanger dans un saladier : les épluchures, de la fleur de sel (du poivre), de l’huile d’olive … vous pouvez également saupoudrer de parmesan mais c’est facultatif!
  • préchauffer four à 200 degrés
  • étaler les épluchures sur un papier de cuisson et placer le sur une grille du four : prenez garde de ne pas les faire se superposer : il vaut mieux qu’elles soient même un peu espacées.
  • enfourner pendant 15 à 20 minutes environ
  • mangez à la sortie du four sinon elles ramolissent

  • RÉGALEZ VOUS ! … et dites moi si vous testez: ça fait toujours plaisir d’avoir un retour 🙂

Petite mise à jour suite à vos essais:

il faut vraiment bien répartir les épluchures de façon à ce qu’elles ne soient pas les unes sur les autres sinon elles ne croustillent pas … et surtout il faut les déguster à la sortie du four sinon elles ramollissent rapidement

Brioche à la levure chimique

P1060483

Ici nos petits dej ne sont pas très variés : on alterne entre brioches et crêpes … et on se régale !!
MAIS nous n’avons plus de levure boulangère et on a tardé à se lancer dans la fabrication du levain… du coup j’ai testé une recette avec de la levure chimique et honnêtement ça passe bien.

Elle sont un peu moins onctueuses c’est sûr ; mais elles restent très bonnes.

Voici la recette:

250g lait à température ambiante
20g beurre
3 sachets levure chimique

Chauffer le tout à 37 degrés =si vous n’avez pas de robot chauffant ni de thermomètre de cuisine, il faut surtout faire attention à ce que le lait ne soit pas trop chaud sinon la levure « meurt »: il faut donc que le lait soit tiède. Mélanger sans s’arrêter pendant 3 minutes.
.
Laisser reposer 5 minutes.
.
Incorporer doucement 500g de farine sans cesser de malaxer

80g de sucre,
2 œufs
8g de sel (= 2 Cc)

Malaxer (si robot vitesse 1 pendant 5 minutes puis laisser reposer 15 minutes et malaxer à nouveau vitesse 4 pendant 4 minutes ) …

sinon pétrissez à la main jusqu’à obtention d’une pâte lisse : il faudrait donc pétrir 15 bonnes minutes : mais bon en plus d’avoir une bonne brioche, vous aurez fait votre sport pour la journée!!

Mettre la pâte dans un saladier fariné,
La couvrir d’un torchon humide (ça l’aide vraiment à monter) et la laisser lever au moins 2h (ça dépend de la température ambiante )… elle va beaucoup moins monter que si vous aviez de la levure boulangère mais ne vous inquiétez pas : elle montera quand même dans le four.
.
Préchauffer le four à 180 degrés .
Mettre un plat à gratin rempli d’eau en bas du four ou remplir le lèche frite d’eau.

Faire des petites boules à a main et enfourner 20 min .

Régalez vous! … et dites moi si ça vous a plu : ça me fait toujours plaisir d’avoir vos retours ici ou sur insta.

Recette brioche maison

P1050987

A la maison on ne mange pratiquement pas de pain : en temps « normal » c’est juste au petit déjeuner (pas du tout aux repas principaux) et très rarement du pain artisanal car notre village est tellement petit que nous n’avons pas de boulangerie … et que nous avons la flemme de faire 20 minutes de voiture aller/retour pour aller chercher une baguette! … L’avantage dans tous ça c’est que nous avons complètement laissé tomber les viennoiseries du dimanche matin!

Avant le confinement, Lino était addict au pain de mie industriel (bio bien sur … mais industriel quand même!) et nous on avait l’habitude d’alterner entre brioches, galettes de riz, petits pains grillés … le tout vendu dans des sachets en plastique bien sur!

J’avoue que jusque là, même si j’essayais de faire attention à nos déchets, je ne m’étais jamais remise en question vis à vis des emballages de ces produits!

Et puis avec le confinement : notre stock de pain de mie s’est vite épuisé et bien sur hors de question de sortir pour acheter ce genre de denrée alimentaire dont on peut tout à fait se passer!

Alors on a testé plusieurs recettes de pain, plutôt bonnes mais qui nécessitaient d’être tartiné!

Malheureusement, nous n’avons pas non plus de stock de confiture (on s’est bien sur promis de faire de la confiture maison cet été!) … il fallait donc trouver une autre alternative.

On a donc mis nos essais de pain de côté et on s’est lancé dans la brioche maison : plus moelleuse que le pain, plus sucrée … elle permet d’être mangée sans rien rajouter de plus : le top (surtout pendant cette période de confinement).

On fait donc de la brioche 1 jour sur 2 et j’avoue que notre recette est maintenant vraiment à notre gout.

J’ai volontairement diminué la proportion de beurre car nous voulons faire durer notre plaquette le plus longtemps possible et honnêtement elle reste très bonne comme ça.
Si vous ne la trouvez pas assez moelleuse, vous pouvez mettre jusqu’à 250g de beurre (pour 500g de farine) : c’est un copain boulanger qui nous a donné sa recette. Voilà pourquoi les brioches de boulangerie sont siiiii moelleuses! Mais honnêtement, je ne pense pas que ce soit très bon pour l’organisme de manger autant de gras tous les jours!

Du coup, je vous partage notre recette. N’hésitez pas à me faire vos retours et à me dire ce que vous avez modifié pour l’améliorer 🙂 pour 2 grosses Brioches .

250g lait
20g beurre
25 g levure boulanger fraîche (ou 2 sachets levure boulangère)
Chauffer le tout (à 37 degrés) = tiède mais pas chaud (sinon la levure « meurt ») pendant 3 minutes sans arrêter de remuer ou faire tiédir le lait avant de le verser sur le mélange farine + beurre + sucre.
.
Laisser reposer 5 minutes.
.
Ajouter doucement 500g de farine sans cesser de remuer,
60g de sucre,
2 œufs
8g de sel (= 2 Cc)

Malaxer (si robot vitesse 1 pendant 5 minutes puis laisser reposer 15 minutes et malaxer à nouveau vitesse 4 pendant 4 minutes ) …

sinon pétrissez à la main jusqu’à obtention d’une pâte lisse .

Disposer la pâte sur plan de travail et incorporer chocolat, raisin sec, graines … ou rien: elle est très bonne nature aussi mais si vous l’aimez bien sucrée il faudra alors rajouter du sucre : mettre plutôt 100g).

Mettre la pâte dans un saladier fariné,
La couvrir d’un torchon humide (ça l’aide vraiment à monter) et la laisser lever au moins 1h (ça dépend de la température ambiante )… il faut qu’elle ait doublé de volume .
.
Préchauffer le four à 180 degrés .
Mettre un plat à gratin rempli d’eau en bas du four ou remplir le lèche frite d’eau.

Diviser la pâte en 2 et la mettre dans 2 moules à cake ou des moules à muffins, faire un trait au couteau pour éviter qu’elle ne craquelle ….

enfourner 20 min puis enlever les moules (et remettre à cuire 5 minutes afin que la partie qui était dans les moules dore elle aussi).

Régalez vous!

PS: on a essayé de la laisser monter toute une nuit pour pouvoir bénéficier de la brioche chaude au réveil … mais ça monte moins! je vous conseille donc de la préparer et de la cuire dans la journée.

Yaourt maison sans yaourtière

P1060254

Ca fait un moment que je veux arrêter d’acheter des yaourts car je sais que leurs pots ne sont pas recyclables et que, tout comme les bouteilles en plastique, les pots de yaourts sont très néfastes pour l’environnement.

Nous ne sommes pas de gros consommateurs mais nous en avons pourtant toujours à la maison car on s’en sert surtout en cuisine (gâteau au yaourt mais pas que!).

Du coup quand j’ai vu que notre pack était presque terminé, il était hors de question de sortir pour aller en acheter (nous ne sommes toujours pas allés faire des course depuis le début du confinement car nous voulons vraiment vider tous nos placards et conserves avant d’y aller).

Bref, j’ai donc un peu regretté de ne pas avoir acheté un yaourtière avant le confinement alors que ça fait un moment que je les regarde … et puis finalement j’ai vu qu’on pouvait les faire au four!!!

Alors j’ai testé … et je suis trop contente du résultat!

ingrédients :

1/2 de lait (je l’ai fait avec du lait de vache demi-écrémé, j’ai toujours lu qu’il fallait du lait entier pour faire des yaourts mais bon si vous n’en avez pas: c’est parfait avec du demi écrémé … et dés que j’ai un « lait » végétal: j’essaie avec!)

1 yaourt

 

  • Ebouillanter les pots et les couvercles et les laisser sécher à l’envers sur un torchon propre.

 

  • Si vous avez un robot chauffant : verser le de lait dans le bol mixeur et faire chauffer 7 minutes à 45 degrés (vitesse 1).
    Si vous n’avez pas de robot : vous pouvez faire chauffer votre lait dans une casserole passée au préalablement sous l’eau du robinet sans être essuyée : ça permettra au lait de ne pas accrocher et faire chauffer à feu moyen tout en remuant sans arrêt.

 

  • éteindre le feu et ajouter le yaourt et continuer à mélanger (vitesse 2 avec robot) et un peu plus énergiquement à la main, pendant 3 minutes.

 

  • verser le mélange dans les pots et les fermer.

 

  • préchauffer le four à 50 degrés (c’est assez rapide, ce n’est donc pas la peine d’allumer votre four dés le début de la recette : ça permettra de faire une économie d’énergie)!).

 

  • pendant ce temps placer vos pots dans un torchon et refermer bien le torchon pour que tous les pots soient bien cachés à l’intérieur du torchon.

 

  • Quand le four à atteint les 50 degrés, l’éteindre et mettre le torchon contenant les pots de yaourts .

 

  • Ne plus toucher au four pendant 6 heures au moins (pour ma part, je les laisse toute une nuit: plutôt 10/12H) .

 

  • Mettre les pots au frigo …

DEGUSTER !

Bon appétit … et dites moi ce que vous en pensez si vous testez 🙂

Notre recette crêpes sans oeufs

IMG_6608

Ce matin, nous avons (re)fait des crêpes sans oeufs, bien qu’ayant des poules, on essaie quand même d’économiser nos oeufs et de faire toutes les pâtisseries qui peuvent se passer des oeufs … sans oeuf!

Vous pouvez bien sur faire participer vos enfants à l’élaboration de la recette, il faudra juste penser à faire les pesées avant ça leur évite de s’impatienter (pour rien) … et en ce moment, il vaut mieux réfléchir en amont pour éviter toute crise hein!!!

Voici donc notre recette:

250 grammes de farine (blé ou moitié blé/ moitié riz ou maïs)

50 g maizena

400g lait

200g eau

1 sachet levure

60g huile de tournesol

Si vous mélangez au fouet manuel, je vous conseille de mettre d’abord les aliments liquides puis les solides un par un : c’est une astuce de mon chéri pour éviter les grumeaux : ça marche bien!

Ici: je mélange tout ça au robot #fainéante…

ps: je ne mets pas de sucre, je trouve que c’est inutile car on en met dessus, soit sous forme de confiture, soit de sucre en poudre … et puis ça nous permet aussi de les manger salées avec un oeuf et du fromage!!

régalez vous!

… et Dites moi si vous vous êtes lancés et si elles ont été bonnes!!

Petites gourmandises pour dimanche pluvieux

IMG_9656

J’aime quand mon amoureux nous prépare de bons petits déjeuner le dimanche … et Lino aussi! Et nous y avons souvent droit !

Aujourd’hui; c’était pancakes; et toute la famille s’est régalée! Nous avons 2 recettes de pancakes: 1 « classique » avec PLV et gluten, l’autre sans. Je vous mets les 2 : Elle sont simple, vous pouvez les faire avec vos minis, pour la second il faut juste prévoir de laisser tremper les noix de cajou pendant 2 heures.

  1. recette classique: (pour 15/20 pancakes):
  • 250 g de farine,
  • 2cs sucre (facultatif: ici nous ne mettons jamais de sucre dans les pancakes et crêpes vu que nous en rajoutons dessus après 😉 ).
  • 1CC levure chimique
  • 1 pincée sel
  • 25 cl de lait
  • 60g beurre fondu
  • 3 oeufs

 

mélanger tous les ingrédients dans l’ordre et fouetter rapidement à la fin afin d’éliminer les grumeaux.

dans une poêle huilée déposer 3 tas de pâte qui vont s’étaler, retourner les pancakes quand des petites bulles se forment sur les bords.

c’est prêt !

 

  1. recette « sans », pour 20 pancakes environ :

 

  • 80g de noix de cajou (non salées),
  • 250g de farine (celle de votre choix : avec ou sans gluten ça fonctionne bien aussi).
  • 1/2 sachet de poudre à lever (toujours avec ou sans gluten selon votre choix).
  • 1 cuillère à soupe de sucre (ou de miel)
  • 1 pincée de sel
  • 2 oeufs
  • 40g beurre fondu (la prochaine fois on essaie avec une huile de coco ou tournesol :))

Réalisation du lait:  Faire tremper 80g de noix de cajou pendant 2 heures dans un bol d’eau froide. Egoutter et rincer les noix puis les mixer avec 400ml d’eau fraiche à l’aide d’un mixeur puissant pendant 2 min (avec des pauses toutes les 30 sec). La recette fonctionne peut être avec 500ml de lait de vache ou un autre lait végétal? …tenez moi au courant si vous testez!

Dans un saladier: Mélanger la farine avec la levure, le sucre et le sel.

Dans un autre saladier : Battre les oeufs et les mélanger avec 500ml de lait de noix de cajou et le beurre fondu puis verser doucement sur le mélange précédent.

faire chauffer une poêle huilée et verser 3 ou 4 louches de pâte en les espaçant pour faire plusieurs pancakes.

Cuire à feu moyen jusqu’à ce que des petits trous apparaissent à la surface. retourner et les laisser cuire encore 1 à 2 minutes de l’autre côté …

Ils seront parfaits pour un brunch avec un accompagnement salé ou sucré 🙂

Bon appetit!

Je viens de retrouver une vidéo de Lino mangeant pour la première fois ces pancakes: si vous voulez voir la vidéo: c’est par ici 

Si vous êtes plutôt d’humer à faire des crêpes: j’ai aussi une très bonne recette avec ou sans plv/ ni gluten : ICI

 

 

Notre recette de pâtes fraiches

 

 

IMG_8100

Ingrédients:

200 grammes de farine,

2 oeufs,

IMG_8088

Mettre la farine dans un saladier (ou sur le plan de travail) faire un puits.

Battre les oeufs et les mettre au milieu du puits.

IMG_8104

Mélanger avec les mains pendant 10 minutes environ jusqu’à obtention d’une boule de pâte homogène … rajouter un peu de farine si la pâte colle aux doigts.

Laisser reposer la boule de pâte pendant 10 minutes à température ambiante.

Sur un plan de travail légèrement farinée, étaler la pâte en forme rectangulaire de la largeur du laminoir (machine à pâte) et passer la pâte au laminoir plusieurs fois en réduisant l’épaisseur à chaque fois afin qu’elle soit bien fine (penser à refariner la pâte entre chaque passage afin qu’elle ne colle pas) puis les passer dans la machine en tagliatelles par exemple… ou des lasagnes

… Si vous n’avez pas de machine à pâte il faut étaler beaucoup plus la pâte à l’aide d’un rouleau de pâtisserie afin que la pâte soit bien fine et les couper au couteau.

Faire sécher à la verticale pendant 10 minutes.

Faire cuire dans de l’eau bouillante avec de l’huile d’olive pendant 2 à 3 minutes, agrémenter  de petits légumes frais, d’un peu de parmesan  … et régalez vous 🙂

 

 

Grace au CAP patisserie en ligne nous avons découvert quelques détails qui rendent la pate encore meilleure:

Voici les différentes étapes pour bien se servir du laminoir:

  • Assouplir la pâte :  

La pâte se travaille mieux lorsqu’elle est froide mais non glacée.

Sortez-la du frais 10 minutes avant de l’utiliser et travaillez-la en l’aplatissant avec un rouleau à pâtisserie.

Si votre pâte est trop froide, elle risque de se casser dans le laminoir.

 

  • Façonner la pâte en grosse savonnette :

Lui donner une forme de savonnette via le rouleau ou avec les mains. L’objectif est que l’épaisseur soit maximum 1,5 fois plus épaisse que l’ouverture entre les rouleaux. Sa largeur ne doit pas être supérieure à la largeur du laminoir.

 

  • Amincir la pâte  :

Commencez avec l’ouverture la plus grosse : avec l’épaisseur 0 qui correspond à la plus large ouverture. Puis, passez de numéro en numéro. Il est souvent conseillé de passer 2 fois à chaque numéro pour avoir une pâte plus régulière. L’épaisseur de la pâte ne doit jamais être supérieure au double de l’ouverture des rouleaux.

Ne tirez pas sur la pâte. C’est bien l’action de laminer entre les rouleaux qui permet d’amincir la pâte.

 

  • Étaler finement :

Lorsque la pâte est bien dégrossie, on l’étale au maximum.

Entre chaque passage dans les rouleaux, on replie la pâte correctement sans l’écraser afin de faciliter le passage suivant.

On arrête lorsque l’épaisseur de la pâte est d’environ 1 mm d’épaisseur.

 

En général, la bonne épaisseur est lorsque l’on peut voir à travers la pâte.

 

  • Façonner :

Une fois la pâte étalée, il ne reste plus qu’à la façonner en fonction du résultat souhaité.