Une quatrième étoile …

IMG_0351.jpg

J’ai crée ce blog et mon compte instagram au tout début de ma grossesse de Lino. Ecrire ici et échanger avec vous sur Ig m’a aidé, après avoir fait 3 fausses couches,  à croire en ma grossesse et en la force de Lino pour s’accrocher dans mon ventre, venir au monde de la façon dont je l’avais rêvé (je vous l’avais raconté: ici) …  puis devenir le petit garçon plein de vie qu’il est maintenant. Ecrire est pour moi une thérapie, j’ai besoin de faire sortir des mots (mes maux), pour aller mieux.  C’est pourquoi j’ai ressenti le besoin de venir ici ce soir vous raconter un bout de ma petite vie …

Il y a quelques temps, j’ai appris qu’un nouveau petit être avait pris place dans mon ventre … et nous étions aux anges! Nous attendions la fin de la fameuse 15eme semaine d’aménorrhée pour l’annoncer à Lino mais j’étais persuadée que cette grossesse allait bien se passer, je prenais le même traitement que pour Lino, j’avais eu un rendez vous très positif chez mon interniste (aucun signe de poussée de lupus, si ce n’est une toute petite inflammation qui n’a inquiété personne) , mon taux de bêta HCG était très haut dès la première prise de sang, je n’avais pas beaucoup de signe de grossesse mais une nausée constante  … et je ne ressentais aucun stress, aucune crainte de perdre ce bébé : bref tous les paramètres étaient là pour me donner une fois de plus cette envie d’y croire.

J’attendais seulement d’avoir une belle et vraie échographie pour vous l’annoncer! … Malheureusement lors de ce rendez vous tant attendu, la première chose que m’a demandé le gynéco en me faisant l’écho, c’est  » vous avez saigné »? … oui j’avais saigné quelque jours avant cette écho, mais juste quelques pertes marrons qui ne m’avaient pas du tout inquiété, moi l’experte des fausses couches et des forums dédiés à ça! Je savais très bien que ça pouvait arriver et que tant que ce n’était pas du « vrai sang », il ne fallait pas s’alarmer. Ça m’était d’ailleurs arrivé deux fois pour Lino et la gynéco m’avait expliqué que c’était simplement du à mon col fragile … Sauf que là, assise sur la table d’auscultation, j’ai vu dans les yeux du gynéco que ce n’était pas rien … il a vérifié une fois de plus puis m’a annoncé : « je suis désolé, il n’y a plus de battement de coeur » …

Je me souviens encore de son visage lorsqu’il m’a dit ça et pour une fois il a trouvé les mots pour m’aider à surmonter cette nouvelle épreuve … je n’ai pas eu droit au fameux « ça arrive dans 30% des cas avant la fin de la 15eme SA » et je l’en remercie encore car je déteste cette phrase que j’avais déjà entendu 3 fois par mon précédent gynéco. A ce moment là, je n’avais pas envie d’entendre parler de statistique … sa compassion m’a aidé à encaisser, à terminer ce rendez vous … j’ai bien sur craqué une fois que j’étais dans la voiture. J’ai bien sur pas compris pourquoi ça m’arrivait une fois de plus à moi, à nous … puis j’ai très vite réalisé la chance immense que j’avais eu d’avoir Lino, ce petit garçon plein de vie, ce petit garçon doux qui me submerge d’amour tous les jours … j’ai ensuite mis du temps à digérer surtout qu’à la douleur mentale se rajoute très vite la douleur physique, je n’ai d’ailleurs toujours pas vraiment digéré mais cette fois je ne me suis pas lamentée sur mon sort car je reçois très souvent de nombreux messages de femmes qui n’arrivent pas à avoir de bébé, qui accumulent les fausses couches, qui sont dans l’incompréhension la plus totale alors pour elles aussi, j’ai pensé que je n’avais pas le droit d’en vouloir à la vie … mon rêve s’est déjà exaucé grâce à Lino; je dois peut être maintenant laisser s’exaucer les rêves des autres ?

 

 

 

 

 

15 réflexions au sujet de « Une quatrième étoile … »

  1. Johanna

    Triste nouvelle pour toi, pour vous…
    Je n ai pas connu ca. Mais j ai mis 2 ans et demi pour Louna et 16 mois pour Timéo donc je peux comprendre au moins l incompréhension et le « pourquoi moi? »
    Je te souhaite plein de courage de force et de patience. Tu sais la vie nous réserve parfois de belles surprise la ou on ne s y attend le moins… je te le souhaite en tout cas.
    Reste comme tu es. Ne change rien ❤❤❤

    J'aime

    Répondre
    1. Anaïs

      Je viens de vivre cela…
      La barre foncée tout de suite, après un seul câlin en plus (!), je n’en pouvais plus d’y Croire et d’attendre de le dire à Jonas… et puis la première écho… pas de fréquence cardiaque, embryon bien trop petit… alors les prises de sang, les urgences pour mettre en place « l’évacuation »… et puis 2 mois de règles sans interruption…
      et la petite bouille de mon fils malgré le chagrin… je t’embrasse. Courage.

      J'aime

      Répondre
  2. Helena le baron

    Mais biensure que vous avez droit d être triste en colère. J ai trois enfants 2 filles pour lesquelles j ai du suivre des traitements pour tomber enceinte. Et un petit garçon arrivé par magie sans traitement,le jour de l accouchement malheureusement son petit coeur avait arrêté de battre. Je me suis battu pour avoir un quatrième enfant sans succès. On ne peut que se poser la question mais pourquoi moi. Mes enfants sont d autant plus précieuse. Je vous souhaite plein de courage dans cette épreuve.et vous souhaite. D avoir encore le bo heur d accueillir un nouvelle enfants.

    J'aime

    Répondre
  3. Phenomene2maud

    Je découvre ton blog alors si tu me le permets je t’embrasse et peut être qu’une surprise arrivera. On ne sait jamais en tous les cas tu as un très joli petit Lino (prénom que j’aurais voulu donner à mon dernier mais que personne n’aimait chez moi)….

    J'aime

    Répondre
  4. Astrid_wd

    Je ne peux que comprendre et partager cette peine. J’ai aussi connu ça : l’attente de cette première rencontre qui s’est terminé par la même conclusion.
    Bon courage pour la convalescence du corps et du coeur 💜

    J'aime

    Répondre
  5. Elodie

    Il y a quelques semaines je lis votre article en me disant que vous avez beaucoup de courage d’en parler.
    Aujourd’hui je suis malheureusement moi aussi dans cette situation. Voilà 2 jours que lors de l’écho t1 nous n’avons plus entendu le coeur de notre bébé. Environ 15 jours qu’il ne chantait plus avec moi. 2 jours que je suis sortie des urgences avec une date pour me faire opérer. 2 jours que je me demande comment je supportes cela en moi. Devpir encore 2 jours pour me sentir vide.
    Et dans ma tête les questions fusent : qu’est ce que j’ai pu faire pour que cela arrive ? Pourquoi aucunes douleurs ? Aucuns saignements ?
    Alors bien sûr on va me dire que j’ai mon fils, d’avoir un enfant c’est déjà bien par rapport à toutes ces femmes qui ny arrivent pas mais moi , moi qu’est ce que je veux ? Qui me le demande ?

    J'aime

    Répondre
    1. jaienviedycroire Auteur de l’article

      bonjour elodie,
      je ne comprends que bien ton malheur et tes questions … je sais que tu as besoin de réponse pour digérer ce malheur … même si je me suis aperçue que dans ce domaine la médecine n’est pas encore capable de nous les apporter … les médecins disent souvent que la « nature fait bien les choses »! je déteste cette phrase … si tu as besoin d’en parler n’hésite pas à m’envoyer un mail ou un mp via instagram (@jaienviedycroire), courage à toi .. je t’embrasse très fort ❤

      J'aime

      Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s