Archives mensuelles : septembre 2018

Table de nature: l’automne

IMG_9619

Pour celles qui ont suivi mes instastories d’hier matin: vous avez vu que nous sommes allés chercher des petits trésors dans notre forêt 🙂 .

Nous avons de la chance, nous habitons au coeur de foret de pins et de peupliers, nous pouvons donc régulièrement aller chercher ce genre de trésors!

Lors de ma formation montessori à Bordeaux, j’ai découvert que dans les classes Montessori (du moins dans celles du groupe Athéna de sylvie Desclaibes) , se trouvait une « table de nature » sur laquelle sont installés des petits trésors dont regorge la nature : feuilles, fruits, insectes …. et qui sont changés au fur et à mesure de l’évolution de la nature au fil des saisons. Habitant en pleine campagne, j’ai d’abord pensé que cette table n’était pas vraiment faite pour nous puis en discutant avec la formatrice, j’ai de suite compris que je me trompais.

Même si Lino adore regarder le paysage, faire attention aux couleurs qui nous entourent et à leurs changements, nos promenades quotidiennes ne nous permettent pas d’approfondir le vocabulaire, de comprendre l’évolution de tous les habitants de la nature. Depuis notre récolte d’hier et la mise en place de notre table de nature, nous prenons le temps de nous poser et de se poser des questions sur chaque petites choses que nous avons trouvé dans la forêt.

IMG_9623

Nous avons sorti tous nos livres qui étaient en rapport avec la forêt et l’automne et Lino va, avec plaisir, choisir ses lectures dans cette sélection. Nous avons essentiellement des livres sur les animaux et leur évolution au fil des saisons, mais nous allons vite aller à la médiathèque pour chercher davantage d’ouvrages sur l’automne. (je vous montrerai à ce moment là notre petite sélection).Je suis également en train de préparer plusieurs activités en rapport avec l’automne, je reviendrai ici vous les décrire … c’est toujours plus facile d’apprendre en s’amusant,non?

IMG_1386

Je vous invite à préparer une table de nature à votre enfant, même dans un petit espace si vous n’avez pas beaucoup de place, vous serez stupéfait de voir que votre petit bout va toujours vouloir aller plus loin et savoir comment s’appelle telle ou telle petite chose (à laquelle vous n’aurez certainement pas pensé… et qui vous amènera peut être à faire des recherches vous même : perso j’adore ça!) .

IMG_1391

Je profite de ce petit article sur la nature pour revenir une fois de plus sur l’importance de l’environnement et de sa fragilité. Je pense que dés le plus jeune âge, il est nécessaire de transmettre à son enfant l’envie de préserver notre environnement. En ce moment, Lino est en plein questionnement la dessus alors au quotidien, nous trions les poubelles ensemble, nous faisons attention à ne pas gaspiller les réserves d’eau de la planète, les feuilles de papier à dessiner … à ne pas gaspiller en général. Nous apprenons aussi à consommer de façon la plus « équitable » possible aussi bien sur le plan alimentaire (lino participe aux courses (le maximum de vrac) et à l’élaboration de nos repas ( nous avons la chance d’avoir des poules et de pouvoir leur donner nos déchets organiques) … mais aussi sur le plan vestimentaire et l’occasion fait partie depuis longtemps de notre mode de vie : nous achetons d’occasion … et nous revendons! Pour cela, j’ai découvert il y a peu un site : rose indigo qui propose des vêtements et accessoires d’occasion à petit prix. Je vous en avais déjà parlé en storie lorsque j’avais reçu ma commande, mais je tiens à vous en reparler ici car je pense que l’occasion fait partie des petits gestes simples à mettre en place dans notre quotidien: éviter de jeter, moins polluer … tout en faisant des économies! le top non?? J’ai en plus un code : VIVELOCCASION , qui vous permettra de bénéficier de 15% de réduction sur votre commande (sur des prix déjà riquiqui) sur le site d’occasion Rose indigo (lien ici).

IMG_1395

Et vous? quels sont vos gestes au quotidien pour préserver notre planète qui en a tellement besoin?

IMG_1389

 

 

 

 

 

Pas d’école … mais des poux!

IMG_9392

Je pense que cet article va intéresser les mamans des petites têtes qui sont rentrées à l’école cette année …mais j’espère que les mamans de celles qui sont restées à la maison vont aussi s’y intéresser!

J’avoue que dans un coin de ma tête, je m’étais résignée ou préparée plutôt : quand lino irait à l’école, il attraperait certainement des poux, comme la majorité des enfants!

Malheureusement, je n’ai pas eu besoin d’attendre septembre pour en faire l’expérience!!  Quand nous sommes allés passer quelques jours à Perpignan cet été, je me suis vite aperçue que Lino avait des petits habitants dans ses cheveux … et moi aussi!!! Alors, j’ai filé à la pharmacie pour acheter tout l’attirail nécessaire … en prenant soin de choisir un produit naturel et un peigne anti-poux.

J’avais choisi un kit de chez pranarom enfant, utilisable sur un enfant de plus de 30 mois … mais pas pendant la grossesse!! Hors, à cette époque, j’avais encore un petit bout en moi, il était donc hors de question de l’utiliser. Ma mère s’est chargée de traiter Lino et je suis allée dans une autre pharmacie pour choisir un produit inoffensif pour bébé. J’avais en tête l’idée de faire un traitement naturel mais je n’ai pas de trouvé de recette miracle sur internet, je suis donc allée me renseigner auprès d’un professionnel. J’ai eu de la chance: je suis tombée sur une pharmacienne qui comprenait tout à fait mes craintes et qui m’a expliqué que les produits anti-poux ne contenaient plus de pesticides mais du silicone qui étouffait le poux. Il était donc possible de s’en défaire grâce à une huile bio …

Elle m’a conseillé l’huile de coco (bio) et m’a encouragé à continuer mes recherches en ce sens sur internet. Après m’être badigeonnée de coco, ma mère m’a passé le peigne anti-poux et à défaut d’être glamour, cette huile s’est avérée hyper efficace! J’ai renouvelé l’application plusieurs jours afin d’être sûre qu’il ne restait rien … et j’ai réussi à me débarrasser de ces parasites sans mettre sur ma tête des produits (hors de prix) et qui ne m’inspirait pas confiance.

J’ai bien sur également suivi tous les conseils d’hygiène dans ce cas: j’ai tout lavé à 60 degrés : linge de lit, de toilette … mais aussi nos vêtements ! Je ne sais pas si ça vous est déjà arrivé mais perso, c’est devenu une obsession !! J’ai également traité le siège auto, les casques (de vélo et autre) de Lino, les casquettes et chapeaux … bref: je me suis transformée en Bree van de Kamp!! …

J’ai aussi passé pas mal d’heure sur internet pour trouver un traitement préventif (sachant que sur ceux que l’on trouve dans le commerce, il est bien noté de ne pas s’en servir à titre préventif afin de ne pas irrité le cuir chevelu!). J’ai donc fait un stock d’huile de coco et tous les jeudi, Lino et moi nous faisons un masque 🙂 … ça sent bon, ça donne parfois envie de croquer dans un bounty , ça rend la chevelure soyeuse  … et c’est un excellent anti-poux naturel : LE TOP!!

… et pour un effet anti-poux complet, je rajoute un peu d’huile végétale de neem et quelques gouttes d’huile essentielle de lavandin. (pensez tout de même à faire attention avec les huiles essentielles : ne pas les utiliser pendant la grossesse / ou pendant les 3 premiers mois pour certaines d’entre elles, ni sur les enfants de moins de 3 ans!)

Plusieurs mamans sur instagram, m’ont également donné une petite astuce anti-poux: mettre sur la brosse/ peigne quelques gouttes d’huile essentielle de lavandin chaque matin avant la coiffure … perso, j’en mets aussi régulièrement dans les casques de lino, casquettes … et je croise les doigts pour que les poux ne reviennent plus chez nous!!

Et vous? vous êtes déjà passé par là? vous avez des recettes miracles??

 

Bientôt un nouveau blog!

IMG_0351

 

J’ai cette idée en tête depuis un moment! L’année dernière déjà: j’avais envie d’un blog « plus propre », je rêvais d’un joli design, j’avais envie que vous puissiez vous y « balader » plus facilement …

Puis vint notre déménagement, notre nouvelle vie à la campagne … et puis surtout être présente auprès de Lino au quotidien pour l’aider à grandir … « l’aider à faire lui même 😉  » ce qui de mon côté ne m’a pas laissé trop de temps pour m’occuper de mon blog!

Quand j’ai appris ma deuxième grossesse, j’ai tout de suite eu envie de cohésion, j’avais envie de changer le nom de mon compte instagram : j’ai envie d’y croire et celui de mon blog! J’avais en tête l’idée de trouver un seul nom commun à mes deux moyens de communiquer avec vous, et un nom m’était alors venu de suite à l’esprit: « 1234 soleil »!

1234 pour les 4 membres de notre famille ❤

Puis quand j’ai appris ma fausse couche, cette idée ne m’a plus paru bonne … j’ai alors pensé à choisir « 1234 étoiles » … en rapport à mes 4 petites étoiles qui brillent dans le ciel. Mais même si elles sont là, même si je sais qu’elles brillent tous les jours, je trouve maintenant que ce « pseudo », ce nom sous lequel vous me connaissez ne correspond pas vraiment à l’image d’espoir que je veux véhiculer …

Je me souviens que lorsque Lino est né, j’ai reçu , dés la maternité, des messages d’entre vous me demandant pourquoi je ne changeais pas de pseudo … j’avoue que moi même je me suis posée la question! Mais j’ai gardé mon « j’ai envie d’y croire » … tout simplement parce que j’ai envie de croire en de nombreuses choses positives dans la vie. De nombreuses choses qui ne sont pas faciles, qui ne sont pas acquises, pas toujours conventionnelles peut être? … mais qui me tiennent à coeur!

C’est pourquoi à l’époque, j’avais gardé ce pseudo sur ig! … mais aujourd’hui, à la veille de mon changement de blog, je me demande si ce nom pourrait également correspondre à un nom de blog?

Je pense qu’il est plus simple d’unifier mon blog et mon pseudo ig … mais j’ai besoin de vous, de vos avis pour savoir si je garde « j’ai envie d’y croire » pour les 2, 123 soleil pour les 2 … ou un autre?

… je vous remercie d’être là au quotidien, pour des choses souvent beaucoup plus importantes qu’un nom de domaine … mais aujourd’hui, j’avais envie de partager avec vous mon petit doute du jour!

merci ❤

Ma formation Montessori 3-6 ans (vie pratique)

Comme vous avez pu le voir dans mes (nombreuses) instastories, j’ai suivi samedi ma première formation au centre de formation Montessori de Sylvie et Noémie Desclaibes à Bordeaux Gradignan.

J’ai volontairement choisi de débuter par la formation 3 – 6 ans pour pouvoir m’en servir de suite au quotidien avec Lino et cette première journée de formation m’a déjà appris de nombreuses choses que j’ai envie de mettre en pratique tout de suite.

Je m’excuse par avance, mais j’ai tellement de chose à vous raconter suite à cette formation, que je vais peut être vous paraitre un peu brouillon, si je ne suis pas assez explicite, n’hésitez pas à me poser vos questions ici ou sur ig.

J’aimerai d’abord faire un point sur le terme « Montessori », j’ai appris samedi que Maria Montessori n’avais pas déposé son nom … TOUT le monde a donc le droit de l’utiliser, de l’apposer sur un titre de livre, sur un jouet … dans le but de vendre (parfois)! Mais avant d’acheter un article à votre enfant, je vous conseille d’aller un peu plus loin et de voir s’il respecte bien toutes les caractéristiques auxquelles Maria Montessori fait référence dans ses écrits, c’est à dire de faire « travailler » une seule notion à la fois, exercer un seul sens à la fois, c’est pourquoi il est important que le matériel soit vraiment bien réfléchi: qu’il soit d’une seule couleur par exemple (sauf quand on veut faire travailler les couleurs, mais dans ce cas on ne fait travailler rien d’autre à l’enfant) (par ex: les activités nature et découvertes estampillées montessori respecte très rarement ce principe …).

En octobre, je suivrai les autres modules de cette formation chez « apprendre montessori » que j’ai trouvé carrément géniale … et il me tarde déjà! A savoir:

  • vie sensorielle
  • mathématiques
  • développement du vocabulaire et apprentissage de la lecture, début de la grammaire sensorielle
  • culture : géographie, sciences, botanique, zoologie

… Je vous ferai bien sur un retour sur tout ça!

Je teins aussi à rajouter que malheureusement toutes les écoles « Montessori » ne se valent pas (j’ai eu quelques retours de mamans déçues par celles testées par leur(s) enfant(s)). En effet, le matériel utilisé ne suffit pas pour dire que cette pédagogie est « bien » appliquée. Instruire selon les préceptes de Maria Montessori, c’est aussi et surtout suivre une éducation positive. Je ne sais pas si vous vous souvenez mais lorsque Lino était tout petit, je vous parlais souvent d’Isabelle Filliozat , celle qui m’a beaucoup aidé les premiers mois de Lino… Et j’ai adoré que l’éducatrice d’hier en face référence! En effet,  le cerveau d’un enfant ne comprend pas la négation … il est donc important pour nous, adulte, de lui parler dans des mots qu’il comprenne: si vous souhaitez qu’il fasse quelque chose pensez à lui parler « positivement ». Par exemple : au lieu de dire : « ne traverse pas la route » , dites lui: « reste sur le trottoir » … vous verrez : c’est MAGIQUE! (si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à aller (re)lire un article que je vous avais écrit il y a déjà quelques temps : ici ou ici entre autre.

La présentation de l’activité à l’enfant est très importante: l’adulte doit être un guide pour l’enfant: l’enfant va vouloir refaire comme la personne qui lui présente l’activité. Il est donc important de ne pas louper cette étape. Pour cela, il faut s’installer à la même hauteur que l’enfant, de son côté dominant (à gauche pour les gauchers, à droite pour les droitiers) et lui montrer l’activité SANS parler pour ne pas perturber l’observation de l’enfant. Avant chaque présentation de plateau, il est donc important de montrer à l’enfant comment faire la « pince » avec les 3 doigts et de lui décomposer l’activité jusqu’au bout …sauf s’il demande d’intervenir avant la fin (ce qui arrive souvent lorsque l’activité est un peu trop longue pour lui). A  la fin de cette présentation, lorsque l’enfant a réalisé lui même l’activité, il est important de lui répéter une phrase du style:  » tu pourras revenir faire cette activité autant de fois que tu le voudras ».

IMG_9542IMG_9532

Maria Montessori à son époque, s’était déjà aperçue que faire travailler les mains permettait au cerveau d’enregistrer (plus facilement) … de nos jours les neurosciences ont confirmé tout ça. C’est pourquoi en pédagogie Montessori, il y a beaucoup de manipulations, d’activités présentées sur des plateaux à manipuler avec les doigts. Ces manipulations ayant toujours un but majeur pour les petits: la motricité fine, la fameuse pince à 3 doigts qui va ensuite permettre à l’enfant de tenir correctement son stylo et les prémices de l’écriture en faisant par exemple faire des 0 lors du nettoyage de la table ou d’un miroir 😉 .

IMG_9544

Dans les classes Montessori, j’ai appris qu’il y avait des activités de « délestage », c’est à dire des activités qui permettent à l’enfant de souffler. Lorsqu’il va en avoir assez de travailler sur une activité il va pouvoir de lui même choisir d’aller soit dans le coin lecture soit à la « ferme Montessori » par exemple : une petite ferme en bois dans laquelle se trouvent de jolis petits animaux.

IMG_9533

Je me suis aussi posée la question de l’intérêt de laisser tous les plateaux à disposition des enfants même lorsqu’ils sont acquis depuis longtemps … certains me paraissant très « facile » pour Lino… mais les laisser à leur disposition est en fait très important car ça va lui permettre d’y retourner lorsqu’il en a avis. C’est également une sorte de « délestage » pour l’enfant, il va aimer aller vers un plateau qu’il trouve « facile » après s’être concentré sur une activité plus difficile … ça lui permet de souffler mais aussi de reprendre confiance en soi .

IMG_9534

Je m’aperçois que j’ai appris des tas et des tas de choses super intéressantes dans cette première journée de formation dédiée à la vie pratique. Difficile de m’arrêter là! J’essaierai de vous montrer et de vous parler au mieux de notre pratique au quotidien, mais j’encourage chacune d’entre vous à assister à ces formations (qui sont données un peu partout en France par ce centre de formation: vous avez la liste ici) et qui sont tout a fait accessibles financièrement (pensez déjà à votre cadeau de noel 😉 ) … Elles peuvent même être prises en charge par votre employeur ou pôle emploi! Me tarde déjà d’avoir des retours d’autres mamans ayant suivi à leur tour ces formations super enrichissantes!

J’ai envie de terminer mon article en citant Maria Montessori, pour dire à tous les anti-Montessori, à tous ceux qui pensent que choisir cette pédagogie, cette façon de vivre revient à faire de notre enfant, un enfant roi, sans règle ni consigne cela est totalement faux. Maria Montessori disait d’ailleurs:  » Il ne s’agit pas d’abandonner l’enfant à lui-même pour qu’il fasse ce qu’il veut mais de lui préparer un milieu où il puisse agir librement » … lui laisser des choix dans un cadre préparé, c’est dans cette idée là que nous avons décidé de faire grandir Lino.

PS: je ne peux vous quitter en revenant sur l’importance de l’ordre pour l’enfant. Il a besoin que chaque chose ait une place et qu’il y ait une place pour chaque chose. Je vous avoue sincèrement que je suis loin d’être un exemple en la matière, j’ai la fâcheuse manie de faire trainer les choses … ce qui jusqu’alors m’amenait à être un peu laxiste aussi vis à vis de Lino. Je m’explique : son espace activités est très bien structuré; chaque activité à sa place et il sait où aller lorsqu’il veut s’en servir. En revanche, il avait tendant à laisser des choses par terre lorsqu’il avait fini de s’en servir … et samedi, lors de cette formation j’ai eu un déclic: le laisser faire en ce sens, n’était en aucun l’aider à se sentir bien. C’est tellement plus agréable de vivre dans une maison rangée,non? Pour nos enfants c’est la même chose: ils grandiront de façon plus harmonieuse si nous leur apprenons dès le plus jeune âge à ranger ce qu’ils ont terminé d’utiliser avant de passer à autre chose … Et je vous assure que ce n’est pas si difficile de ça: à la maison il a suffit d’une demie journée pour faire comprendre tout ça à Lino, tout simplement en ne cédant pas: en lui disant gentiment que tant qu’il n’aurait pas rangé l’activité précédente, on ne passerait pas à la suivante … et à lui faire remarquer que chaque fois qu’il cherche quelque chose alors qu’elle n’a pas été remise à sa place précédemment est non seulement une perte de temps mais qu’en plus c’est de l’énervement pour rien 😉

PS2 ( promis après j’arrête!) : pour ce premier module « vie pratique », aucun matériel « Montessori » n’est à acheter. Tous les plateaux peuvent être fabriqué par soi même et avec un minimum de matériel (il parait que le magasin Atack est une mine 😉 ).

(… si vous voulez aller plus loin; je vous conseille d’aller visiter le blog de Sylvie Desclaibes (lien ici) … mais attention : vous « choperez » à coup sur vous aussi le virus Montessori !!

Notre maison adaptée à Lino

IMG_9498

Depuis que Lino est bébé, nous avons décidé de lui offrir une maison adaptée à sa taille, sans parc ni barrière mais sécurisée en amont pour éviter qu’il ne se fasse mal (… ou qu’il casse quelque chose d’important pour nous).

Vous êtes nombreuses à me demander essentiellement via MP sur instagram des idées pour aménager votre intérieur, comme nous l’avons fait dernièrement pour le bureau de Lino.

Je tiens d’abord à préciser que Lino n’est pas un adepte du rester assis sans bouger pendant longtemps mais grâce à ce nouvel aménagement, il arrive à rester concentrer sur son activité beaucoup plus longtemps que lorsqu’il avait juste sa petite table. Ce coin bureau nécessite un peu d’espace mais il peut facilement être installé dans n’importe quelle pièce de la maison et son coût et vraiment très très bas! Nous avons décidé de le mettre dans mon bureau pour me permettre (ou du moins essayer 😉 ) de travailler pendant qu’il fait son activité.

IMG_9499

Nous avons donc acheté 2 petites tables basse chez ikéa (pour 6 euros/pièce) et nous avons fixé dessus 2 grandes planches achetées chez Leroy merlin (60 cm X 180 cm chacune … vous pouvez bien sur en choisir des moins longues ou les couper en 2 si vous n’avez pas la place). nous avons collé au milieu un miroir de 60x60cm (trouvé toujours chez ikéa) et des petites pinces pour pouvoir mettre en avant ses dernières oeuvres 😉 … ou les faire sécher lorsqu’il s’agit de peinture.

IMG_9501

Je lui ai fait choisir entre 2 chaises, et il a préféré le modèle vraiment très bas, qui nous semblait à priori trop petit mais sur lequel il se sent en fait très bien car ses pieds sont bien ancrés dans le sol.

IMG_9504

Nous avons ensuite installé le matériel qu’il utilise en ce moment afin qu’il soit à sa portée : crayons, feutres, ciseaux, perforatrice, tampons et encrier d’un côté. Puis de l’autre côté nous avons mis un grand carton (merci ikéa 😉 ) pour le coin peinture. Car Lino utilise parfois beaucoup d’eau sur son pinceau …

IMG_9502

(ps: je m’aperçois que pour ce bureau Ikea a quasiment été notre fournisseur officiel … et je n’en suis pas très fière! J’aimerai pouvoir tout fabriquer nous même ou acheter du matériel « propre » dans d’autres boutiques, je n’en ai malheureusement pas toujours les moyens. Pour me consoler, je prends garde dans ce cas à aérer énormément les pièces dans lesquelles nous mettons des meubles du suédois, puisqu’il y a énormément de particules nuisibles qui s’échappent de ces matériaux 😦 ).

Pour les autres aménagements de la maison, je vous en avais parlé au fur et à mesure de l’évolution de Lino : je vous mets donc les différents liens afin que vous puissiez découvrir chacun de ses coins en photos et en détails.

  • Lino n’a jamais eu de parc mais un matelas /coussin de sol sous un mobile (montessori): je vous en avais déjà parlé ici quand Lino était tout petit puis à nouveau il y 6 mois pour vous montrer l’aménagement du coin salle de bain de Lino:  ici
  • Lino n’a jamais dormi dans un lit à barreau : nous avons commencé par le cododo puis nous sommes passés au matelas au sol (vers 5/6 mois) dans sa chambre et enfin au lit cabane (vers 2 ans). A presque 3 ans, il dort toujours dans son lit cabane (dont je vous avais parlé ici),(le code promo que je vous avais donné dans cet article est toujours valable) il dort toute la nuit sans m’appeler depuis peu 🙂 … et adore s’imaginer des scènes de jeux en transformant facilement son lit en bateau, caserne de pompier … ou autre 🙂 … Si vous cherchez un lit cabane solide et/ou en grandes dimensions (je crois qu’il existe aussi en 160X200); je vous conseille d’aller faire un tour sur le site de Gribouille ta chambre
  • Comme vous avez pu le voir sur insta, Lino a également participé très tôt à notre vie dans la cuisine (et nous y passons beaucoup de temps avec un chéri cuisinier!). Nous lui avons donc fabriqué dés tout petit, une « tour Montessori » afin qu’il puisse « mettre la main à la pâte » dés qu’il a su se tenir debout. Le DIY de l’époque est ici

Je pense qu’en allant jeter un oeil vers tous les liens de mes précédents articles, vous pourrez voir en photo nos différents aménagements en fonction de l’âge de Lino … et si vous souhaitez être au top, je vous conseille d’aller lire la petite merveille de Sylvie d’Esclaibes : « Montessori pour les 0-3ans, le guide indispensable »,  pour ma part je suis super fière de voir que nos choix sont ceux qu’elle décrit (beaucoup mieux) que moi dans son ouvrage!

ps: si vous voulez essayer de le gagner : rendez vous ici sous ma photo instagram 🙂

 

L’école à la maison

IMG_0485

Vous avez peut être suivi ici (dans mes précédents articles sur le blog) et là (sur instagram) les débuts de Lino à l’école?

Ce fut bref mais intense. Comme je vous l’ai déjà expliqué, dés le premier jour j’ai senti que ça allait être compliqué. Le deuxième jour, la maitresse a interdit à Lino de rester prés du banc des maitresses pendant la récréation (alors qu’il était déjà allé faire du vélo dans la cour au début de la récréation) … Il n’a pas compris ce nouvel interdit, il ne lui demandait pas de câlin, juste de rester assis à côté de son banc. Mais elle a refusé et lui a dit de partir ailleurs… Il est alors allé s’installer sur une marche pour pleurer et là, d’autres petits enfants sont venus le voir en disant « oh la maitresse l’a puni! » … et ces mots ont touché Lino, lui qui n’a jamais été puni …

En classe, elle a refusé que Lino participe aux activités des moyennes sections (c’est une classe à 3 niveaux qui en principe est censée tirer les enfants vers le haut, non?).

Bref une accumulation de faits qui m’ont poussé à lui écrire un mot sur le cahier de liaison puisqu’elle nous avait prévenu que c’était pour elle le SEUL moyen de communiquer et qu’elle refusait que les parents lui parlent à la porte de la classe! J’ai donc écrit un mot plutôt « gentil » lui expliquant que Lino avait été touché par le fait qu’il n’ait pas le droit de rester prés d’elle à la récréation. Je lui ai expliqué que Lino n’était pas asocial mais qu’il avait besoin d’un temps d’adaptation, un temps d’observation avant d’aller vers les autres et qu’il avait besoin de positivité pour être épanoui.

A midi, la maitresse m’a pris à part pour m’expliquer qu’elle n’était pas du tout en phase avec tout ça et qu’en gros elle ne pouvait rien faire pour aider Lino à s’épanouir.  Elle a rajouté que Lino avait un très bon niveau, qu’il s’exprimait vraiment très bien … mais qu’elle ne pouvait pas le laisser « travailler » avec les MS, chaque section ayant son propre travail (sachant que les 2 premiers jours, la seule activité proposée au PS a été de faire des ronds) …

Bref, je ne suis pas là pour me justifier de mon choix mais juste pour raconter les détails de l’histoire à toutes les mamans qui me l’ont demandé. Je suis encore moins là pour prôner les vertus de l’IEF (l’instruction en famille) ou critiquer les maitresses de l’éducation nationale.

Je suis juste là pour vous expliquer notre choix, j’ai reçu lors de mon précédent article sur l’école  un commentaire (d’une maitresse je crois?)  frisant les insultes. Je ne l’ai pas validé ni lu jusqu’au bout d’ailleurs, parce que je n’ai aucune envie de rentrer dans le débat IEF contre ÉCOLE classique! Je pense qu’il appartient à chacun de faire ce choix selon ses propres convictions, ses possibilités, ses envies et celles de leur(s) enfant(s).

Vu vos nombreuses demandes suite à mes stories sur instagram, je vous promets tout de même de prendre le temps de venir régulièrement ici vous décortiquer nos activités … mais sachez aussi que Lino apprend beaucoup en s’amusant, en étant au contact de la nature, des animaux, des « anciens » .

Si vous avez déjà une idée d’activité que vous souhaitez que je vous décrive ici, n’hésitez pas à me le dire en com de cet article.

Merci encore pour toute votre bienveillance qui m’a été d’un grand soutien lors de cette prise de décision … qui n’est tout de même pas rien 🙂

PS: comme je vous l’ai montré en insta storie, le site même de l’éducation nationale (eduscol.education.gouv)  dit que « l’école maternelle est une école bienveillante, plus encore que les étapes ultérieures du parcours scolaire. Sa mission principale est de donner envie aux enfants d’aller à l’école pour apprendre, affirmer et épanouir leur personnalité ». C’est pourquoi je répète régulièrement à Lino que ce n’est pas l’Ecole (en général) avec qui nous ne sommes pas en phase, mais juste avec les principes de son ex-maitresse. Je ne veux en aucun cas le dégouter de l’école …

Une quatrième étoile …

IMG_0351.jpg

J’ai crée ce blog et mon compte instagram au tout début de ma grossesse de Lino. Ecrire ici et échanger avec vous sur Ig m’a aidé, après avoir fait 3 fausses couches,  à croire en ma grossesse et en la force de Lino pour s’accrocher dans mon ventre, venir au monde de la façon dont je l’avais rêvé (je vous l’avais raconté: ici) …  puis devenir le petit garçon plein de vie qu’il est maintenant. Ecrire est pour moi une thérapie, j’ai besoin de faire sortir des mots (mes maux), pour aller mieux.  C’est pourquoi j’ai ressenti le besoin de venir ici ce soir vous raconter un bout de ma petite vie …

Il y a quelques temps, j’ai appris qu’un nouveau petit être avait pris place dans mon ventre … et nous étions aux anges! Nous attendions la fin de la fameuse 15eme semaine d’aménorrhée pour l’annoncer à Lino mais j’étais persuadée que cette grossesse allait bien se passer, je prenais le même traitement que pour Lino, j’avais eu un rendez vous très positif chez mon interniste (aucun signe de poussée de lupus, si ce n’est une toute petite inflammation qui n’a inquiété personne) , mon taux de bêta HCG était très haut dès la première prise de sang, je n’avais pas beaucoup de signe de grossesse mais une nausée constante  … et je ne ressentais aucun stress, aucune crainte de perdre ce bébé : bref tous les paramètres étaient là pour me donner une fois de plus cette envie d’y croire.

J’attendais seulement d’avoir une belle et vraie échographie pour vous l’annoncer! … Malheureusement lors de ce rendez vous tant attendu, la première chose que m’a demandé le gynéco en me faisant l’écho, c’est  » vous avez saigné »? … oui j’avais saigné quelque jours avant cette écho, mais juste quelques pertes marrons qui ne m’avaient pas du tout inquiété, moi l’experte des fausses couches et des forums dédiés à ça! Je savais très bien que ça pouvait arriver et que tant que ce n’était pas du « vrai sang », il ne fallait pas s’alarmer. Ça m’était d’ailleurs arrivé deux fois pour Lino et la gynéco m’avait expliqué que c’était simplement du à mon col fragile … Sauf que là, assise sur la table d’auscultation, j’ai vu dans les yeux du gynéco que ce n’était pas rien … il a vérifié une fois de plus puis m’a annoncé : « je suis désolé, il n’y a plus de battement de coeur » …

Je me souviens encore de son visage lorsqu’il m’a dit ça et pour une fois il a trouvé les mots pour m’aider à surmonter cette nouvelle épreuve … je n’ai pas eu droit au fameux « ça arrive dans 30% des cas avant la fin de la 15eme SA » et je l’en remercie encore car je déteste cette phrase que j’avais déjà entendu 3 fois par mon précédent gynéco. A ce moment là, je n’avais pas envie d’entendre parler de statistique … sa compassion m’a aidé à encaisser, à terminer ce rendez vous … j’ai bien sur craqué une fois que j’étais dans la voiture. J’ai bien sur pas compris pourquoi ça m’arrivait une fois de plus à moi, à nous … puis j’ai très vite réalisé la chance immense que j’avais eu d’avoir Lino, ce petit garçon plein de vie, ce petit garçon doux qui me submerge d’amour tous les jours … j’ai ensuite mis du temps à digérer surtout qu’à la douleur mentale se rajoute très vite la douleur physique, je n’ai d’ailleurs toujours pas vraiment digéré mais cette fois je ne me suis pas lamentée sur mon sort car je reçois très souvent de nombreux messages de femmes qui n’arrivent pas à avoir de bébé, qui accumulent les fausses couches, qui sont dans l’incompréhension la plus totale alors pour elles aussi, j’ai pensé que je n’avais pas le droit d’en vouloir à la vie … mon rêve s’est déjà exaucé grâce à Lino; je dois peut être maintenant laisser s’exaucer les rêves des autres ?